Comment sortir son conjoint d'une dépression chronique ?


Reponses:
Bonjour Pacou.Premièrement j'aimerai savoir comment te sens tu fasses à ton conjoint présentement ? Ton homme est-il suivi pour une dépression chronique ou il se laisse aller à la dérive ? Comme ont te l'a dit dans d'autre réponse entoure le de beaucoup d'amour. Tu dois le faire voir par un médecin qui pourra par la suite lui faire rencontrer un psychiatre il devra comprendre que plusieurs personne consulte pour des dépressions et encourage le en lui disant que plusieurs grand nom de ce monde ont déjà consulté un psychiatre. Ce médecin saura quoi faire avec lui, s'il a besoin de médication explique lui clairement que s'il avait une autre maladie comme le diabète il devrait s'auto-injecté. Autre chose, la dépression est une maladie comme tant d'autre qui plus est, elle est lié a un débalancement hormonal du cerveau. Il y a quelques différentes dépression tel que la dépression uni-polaire, la bipolaire etc. Ensuite, quand il aura consulté son médecin (psy), il aura a suivre consciencieusement la prescription donné et consulté un psychologue. Donc avec ces 2 traitements là, il pourra retrouver le goût de vivre. De nos jours, il y a tant de problème dans le monde que poursuivre normalement une vie sans difficulté est très difficile. Bon courage à vous deux.
sais-tu pourquoi il déprime?
fais lui pleins de calins.
lui occuper son esprit
l'envoyé chez une psy.
alors non seulement ta question m'intéresse, mais je vois que les réponses ne sont pas là.

Pour ma part, j'aime une femme depuis un an, je suis en instance de divorce (je l'ai rencontré après 6 mois après avoir découvert l'infidélité de mon ex-épouse, motif du divorce),
depuis un an c'est l'amour fou, et. je m'aperçois en mars qu'en fait elle va mal. Elle me dit qu'elle veut tout arrêter, ne sait plus où elle en est etc.
1 mois 1/2 + tard elle revient, me disant qu'elle a passé une période très difficile. Je la découvre "minée" de l'intérieur, et quand veux l'aider, elle "fuit".
L'été est top, super vacances tous les 2 (Juillet).
Debut Septembre je la sens triste, déprimée etc. elle me confie avoir repris ses séances chez sa psy.
Lundi dernier, je commence à essayer d'en savoir plus, je la "chérie", l'entoure, mais elle est toujours triste et distante.
Et vendredi midi, lui dit simplement "je crois que tu es dépressive, je veux t'aider, laisse-moi t'aider, c'est une sale période, je suis là".

Et là hop ! elle craque, et me sors "c'est terminé, je n'aurais pas dû revenir en Juin, je suis très, très mal, ça ne te convient pas etc.".
Depuis, plus aucune nouvelle.
J'en suis malade.
Elle est dépressive, et s'enferme.

Le vrai cauchemar.

Pardonne mon témoignage qui n'est pas une réponse,
mais tu n'es pas seul dans ce cas.
Moi, je l'ai perdu.
Imagine mon désarroi. Mes sentiments pour elle sont intacts. Elle est partie une 2e fois, pas à cause de moi (elle me l'a répété 10 fois), mais parce qu'elle n'a plus envie de RIEN.
Elle ne reviendra plus, même si elle s'en sort.
Et seule, je n'y crois pas.

Mon coeur saigne, elle souffre, quel gachis.

j'en suis malade.
Il faut une rupture totale avec votre environnement actuel ! Partez tous les deux à l'autre bout du monde pendant 2-3 semaines (sur une île paradisiaque de préférence et avec des activités pour vous amuser et vous détendre) et laissez tout derrière vous sans vous poser de questions. Changer d'environnement et ne plus voir les mêmes têtes permet souvent de faire un bon break, se poser, réfléchir à ses problèmes et être reposé grâce à ce nouvel environnement. Profites-en pour lui rappeller que tu l'aimes et que tu seras toujours là pour l'écouter et l'aider, et que toi aussi tu as besoin de son amour. Tout cela devrait l'aider à faire le ménage dans son esprit et comprendre les choses importantes de la vie.
Cést difficile sans l'aide d'un professionnel de sante.
D'apres moi, tu ne peux pas te substituer a un soignant. Tu es le mari pas le docteur de ton conjoint.
j'ai connu ça, sauf que j'étais celui qui déprimait. a a duré plusieurs mois, j'étais au fond du gouffre et ma copine était avec moi. D'une part elle m'a soutenu qu'à moitié, au bout d'un moment les gens qui veulent t'aider te disent" aller bouge toi, c'est pas comme ça que." le truc à surtout pas entendre quand t'es déprimé. La seule chose dont t'as envie quand t'es déprimé c'est qu'on te foute la paix. Car de toute manière si tu vas essayer de le consoler tu vas le faire tellement mal que ça va encore plus l'attrister et le faire sombrer. N'alerte surtout pas les autres, car c'est un vraiment un truc dont j'ai horreur, que ta nana ameute tous tes copains car elle est incapable de te sortir de là. De toute manière s'il a envie d'en parler à son meilleur ami il le fera, mais c'est pas pour autant qu'il pourra quelque chose pour toi. D'ailleurs en général et je parle en connaissance de cause, ta famille tes amis et ton conjoints sont les dernières personnes à qui il faut faire appel.

Moi, j'ai eu le courage et l'humilité d'aller voir un psychiatre.
J'y suis resté 3 mois, a raison de 1 fois par semaine, au début, 2 fois. puis quand je me suis rendu compte que j'avais les mêmes problèmes que plein d'autres femmes et que mon psy voulait me foutre au laroxyl pour que je sois un légume et que pendant les séances de psy je me relache, j'ai tout arrêté. Ca a été le déclic.
Depuis j'ai crée ma société, et je m'épanouis à fond, j'ai jamais été aussi heureux de ma vie car ce que je fais, je l'aime, et on ne fait bien les choses que quand on les aime. c'était ça la raison de ma dépression, je râtais tous mes entretiens d'embauche, j'étais au chomage, et au bout de 30 échecs ca fout grave les boules, mais un jour tu comprends que t'es pas dans la branche qui te convient, alors faut se dire que si t'échoues c'est avant tout parce que t'es mauvais et ça: y'a personne qui te le dira. Bon c'est vrai que j'ai eu la chance de rebondir, mais en tout cas je le dois à personne et heureusement ca me gaverait de me dire que je dois ma réussite à quelqu'un. Y'a un mec qui m'avait proposé de monter une boite dans l'immbolier avec un gros chiffre d'affaire en perspective, mais après 3 mois de longues démarches j'ai décidé de pas le faire car je sentais que jallais retomber dans le même délire et qu'en plus c'était quelqu'un d'autre qui m'avait trouvé l'idée.

Moi ce que je voulais c'est MON idée, que je crée quelque chose et jamais je ne l'avais fait. bon j'ai 30 balais donc je suis jeune, mais je pense à toutes ces personnes qui n'ont pas fait ce qui secrètement trotte dans leur tête depuis des années.

Ceux qui sont en dépression c'est en général qu'ils n'ont pas ce qu'ils veulent, alors je t'assure que t'aille le consoler ou pas, ton mec il a UN ou plusieurs problèmes, et il faut qu'il les résolve. Et s'il se trouve pas beau qu'il fasse une opération de chirurgie. je t'assure qu'il vaut mieux enlever à quelqu'un son idée que de tenter de consoler car ça ne sert à rien du tout.

De toute manière on ne sort jamais totalement de la dépression, pour moi c'est un état qui revient fréquemment, mais l'intelligence que j'ai c'est de n'en parler à personne, tout d'abord parce que je trouve ça pompeux, égoiste et sordide de dire à tout le monde qu'on est déprimé. Ca regarde personne c'est intime et si tu te sors de ta dépression a l'aide de quelqu'un t'es mort, tu peux être sur que dans 2 mois tu retombes surtout si la personnes est plus là.

Non faut s'en sortir seul ou alors ne jamais s'en sortir et vivre avec.

Je peux te dire que j'en ai connus des moments difficiles mais je me suis toujorus dit que la dépression n'était pas une fin en soi, ce n''était pas la fin du monde, je me suis toujours dit que ce ne serait que passager, je savais que de toute manière ca allait passer. tout est une question d'équilibre avec soi. et peut être que sans le savoir tu contribues un peu plus à sa dépression. Laisse le tranquille, dit lui ses vérité, c'est l'occasion , car ca va le faire réagir. tu peux pas savoir ce q'uon réagit dans ses moments là quand on sait que les gens t'abandonnent.

L'esprit est capable de beaucoup plus mais ça faut que ca vienne spontanément un déclic, l'esprit est capable de se sortir de là.
Qu'il essaie la méditation tantrique, c'est un puissant moyen de se relaxer, j'ai jamais essayé personnellement, mais c'est sans doute plus hautement efficace que ces pillules que te vendent les psychiatres, un scandale. Et je voyais des femmes dans les cabinets de psy(une majorité de femme car les hommes eux ont leur équivalent : le coach lol), gavés de ses médicaments, complètement à côté de la plaque.une horreur les médicaments, t'es un légumes ou une boule de nerf mais tu t'en rends pas compte.

Alors je te dis par pitié, lui file pas de psychotrope ou d'anxyolitiques, laisse lui déjà comprendre ce qui pose problème, même si c'est dur , mais chaque problème a une solution.

moi je m'en suis sorti mais je sais qu'un jour en cas de coup dur je devrais faire face à un début de dépression, c'est un peu comme s'il fallait comprendre qu'il fallait vivre avec ou alors ne pas vivre.
il faut qu'il se change les idées. Un bon moyen c'est aller prendre l'air, vous promener.
Plus de questions